Aller au contenu principal

Dolorès Rodriguez

Développer un service public de qualité pour tous en poursuivant le chantier de l’amélioration de la qualité de vie au travail et en amplifiant les politiques d’insertion avec nos partenaires.

La Ville de Pont de Claix se caractérise par une qualité de service public supérieure aux communes de la strate, en adéquation aux besoins des habitants et à la situation sociale locale. Il existe aussi un enjeu lié à la modernisation de l’administration et aux projets que nous porterons pendant le mandat. Nous avons un objectif qui pourrait se résumer ainsi : les bonnes compétences au bon endroit. Enfin, la transmission des connaissances et des savoirs entre les agents plus expérimentés et les plus jeunes est fondamentale pour la continuité et la qualité du service public.

Au sujet de l’insertion, cette compétence s’est vue transférée au niveau de Grenoble Alpes Métropole mais les élus pontois restent et resteront particulièrement investis afin de défendre les intérêts des habitants de la commune. En particulier, les publics jeunes qui n’ont pas trouvé de travail à l’issue de leur formation initiale peuvent mettre plusieurs années à s’insérer professionnellement. Cette durée s’est allongée depuis la crise de 2008. Sans diplôme ni expérience, il est difficile d’accéder à son autonomie mais nous voulons que l’accompagnement spécifique de ces jeunes soit assuré. Nous porterons leurs voix dans chaque instance de représentation. Les Pontois doivent savoir qu’ils peuvent compter sur les services de l’insertion disponibles sur la commune, car nous avons la chance d’avoir la Maison pour l’emploi qui réunit la Mission locale sud Isère et le service insertion de la Métropole en un seul lieu.

Notre ville s’est par ailleurs portée candidate pour la mise en place du dispositif national “Territoire Zéro Chômeur Longue Durée” qui accompagne la réalisation du préambule de la Constitution française “Chacun a le devoir de travailler et le droit d’obtenir un emploi”. Nous nous préparons à la candidature à cet outil qui consiste en la mobilisation de ressources dormantes, existe dans 10 territoires labellisés en France. Les dépenses du chômage y sont fléchées sur de l’activité plutôt que sur de l’allocation. La différence avec le coût d’un SMIC est comblée par les revenus générés par les activités, qui doivent être non concurrentes localement.

Conseillers municipaux délégués avec Dolorès Rodriguez

Tout savoir sur la Stratégie de mandat 2020 - 2026 :

Cliquez sur cette page pour lire ou télécharger le document complet.

Agenda

Le 13
mars

Découvrir le Cairn

Maison des associations

Le 19
mars

Commémoration du cessez-le-feu en Algérie

Parc Borel

Le 01
avril

Conseil municipal

Foyer municipal