Aller au contenu principal

1 444 logements pontois vont être concernés par l’installation d’une pièce de confinement. Grenoble-Alpes Métropole a fait appel à Soliha pour accompagner les propriétaires dans ces travaux.

À Pont de Claix, en cas d’accident sur la plateforme chimique, 1 400 logements sont concernés par un risque toxique. Le plan de prévention des risques technologiques (PPRT) impose aux propriétaires l’aménagement d’une pièce de confinement. Pour éviter l’infiltration d’air dans les bâtiments, plusieurs types de travaux peuvent être menés (isolation des portes et fenêtres, adaptation de la VMC).

Si votre logement est concerné, pas de panique ! Grenoble-Alpes Métropole a fait appel à Soliha, acteur associatif du secteur de l'amélioration de l'habitat, pour vous accompagner à chaque étape (diagnostic, estimation du coût des travaux, choix des artisans, suivi, etc.).

Jusqu’en 2026, cette mise aux normes ainsi que l’accompagnement de Soliha sont pris en charge par l’État, l’industriel et les collectivités locales.

Pour en savoir plus sur l’accompagnement proposé par Soliha et sur les étapes à suivre : 

 

Publié le 22 octobre 2021