Aller au contenu principal

Le déploiement du tri des déchets alimentaires arrive sur Pont de Claix.

Chaque année, 18 000 tonnes de déchets alimentaires sont produites dans l’agglomération, soit environ 60 kilos par habitant. Une véritable ressource, qui représente un tiers du volume de nos poubelles et que la Métropole a décidé d’exploiter dans le cadre de sa politique de traitement des déchets, en généralisant ce tri sur son territoire d’ici 2022.

Sont concernés par cette collecte : les restes de repas (arêtes de poisson, os, trognons de pommes...), les préparations de repas (épluchures, coquilles d'oeufs...), thé (en sachet et en vrac), café (marc et filtre), les produits alimentaires périmés et sans emballage (par exemple un vieux fromage).

Le tri des déchets alimentaires peut prendre deux formes différentes pour les habitants, selon leur secteur et type d’habitation :

- Dans les secteurs « denses », comprenant une majorité de logements collectifs, la Métropole met en place aussi souvent que possible une collecte dite en « porte-à-porte ».
Cela se traduit concrètement par la mise à disposition d’un bio-seau pour chaque foyer et d’une nouvelle poubelle de couleur marron, en bas d’immeuble, destinée à recevoir ces déchets alimentaires. Une fois collectés par les camions-poubelle, ces déchets sont destinés au centre de compostage métropolitain de Murianette. Ils serviront également demain à produire du biogaz, grâce à leur fermentation.

- Dans les secteurs moins denses comprenant une majorité de maisons individuelles, la Métropole met gratuitement à disposition de chaque foyer un composteur individuel.
Composter ses déchets chez soi reste en effet la solution la plus écologique et économique puisqu'elle n’entraîne aucun frais ni pollution liés au transport.

Si vous n'avez pas reçu votre matériel, vous pouvez adresser une réclamation auprès de la Métropole au 0 800 500 027.

> Infos sur le site de Grenoble-Alpes Métropole

> Voir aussi la Lettre du maire

Fichier(s)

Publié le 5 novembre 2020